Logo Mondoblog

Le dernier souhait de ma mere

Vous constatez surement l’absence sur mon mur de messages, photos ou tous symboles qui traduisent cette célébration, celle de la fête des mères. Ces êtres donneurs de vie. Je ne sais pas si vous prenez l’habitude de réfléchir rien que pour un instant à ce qu’est la magie de la vie, sinon réservez-vous seulement une minute pour penser à notre point de départ commun ; «  L’état zygotique »

Vous savez pourquoi ? La mienne est décédée, cela fait un sacré un bout de temps. Elle est morte dans un naufrage avec ma petite sœur Stéphane d’à peu près deux ans, Nous ne les avons jamais revus. Quelques rescapés qui étaient à bord me rapportent ces derniers instants et son souhait.

Au moment où tous les passagers ont ressenti que leurs prières et lamentations ne pourrons plus empêcher l’eau de la mer d’envahir l’embarcation. Un des marins a proposé à ma mère de lui donner le bébé afin qu’il puisse le sauver. Avec sang-froid, elle lui a répondit : «  kite m mouri ak sa, m deja gen youn nan men Rose (ma tante). Mwen konnen l ap fè tout sa l kapab pou l ba l lavi. Konsa kite m mouri anpè »

Elle doit bien être fière de moi là où elle se trouve. C’est peut être l’occasion aussi de remercier ma Tante Rose et sa fille Maude, qui ont joué vraiment ce rôle de mère pour moi.

A toute les mères qui malgré l’énorme poids de la vie s’efforcent d’aimer leurs enfants, leur garantir une éducation qui leur permettra de vivre en harmonie avec soi et les autres. Je leur souhaite du courage, vraiment beaucoup.

Peterson Anténor

2 thoughts on “Le dernier souhait de ma mere

  1. Wouah, c super emouvant Peterson. Franchement ta mere, c une vrai courageuse. Elle a pris une tres grande decision en mourant avec son enfant dans ses bras. j’espere que tu as herite de son courage, sa bravoure , et de sa fermete .
    Ce que j’apprecie encore c son sens tres developpe de responsabilite. Meme devant la mort ce qui lui importe c la protection de son enfant. Surment d’autres qui vont lire le comment vont se dire « men non, elle inflige la mort a son bebe et cette personne parle de protection ».
    Eh bien Oui, moi je vois qu’elle l’a protege. Si on reflechit bien, on peut voir que rien ne lui garantissait que l’enfant allait vivre en le donnant au m’sieu ou encore il allait vivre la vie qu’elle lui reservait( si moun sa tou pa ta pral fe piiiit li a tounen restavek, osnon yn ti vole, si l’enfant n’allait pas mourir de malnutrition, ben je sais pas moi). Livrer le bebe a l’inconnu chargeait bcp trop d’incertitudes en rapport a la pretendue vie que le bebe allait beneficier. Donc,elle a prefere de proteger son enfant en partageant avec lui sa mort dans la paix.
    Sincerement, je ss desolee pour ta mere et pour ta soeur, et chapeau d’avoir eu une telle femme pour mere!

  2. Merci beaucoup Joon, en effet ma mere a ete une battante. Elle n’a pas flechi meme devant la mort. Je porte en elle toute cette vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *